École

Dominik Barbier

Dominik Barbier enseigne à l’ESADMM la vidéo et la mise en scène de l’image dans l’espace en options art et design. Il intervient également dans le projet de recherche Espaces sans qualités.

Vidéaste, il réalise des films de création (primés dans les festivals internationaux) ou des documentaires (J’étais Hamlet, un portrait de Heiner Müller premier prix TTVV 1994) des projections géantes sur l’architecture (série Man on fire, Ramallah, Naples, Prague, 2012) (Andromeda, Musée Arles antique) des installations immersives monumentales (Sun is the next tv, Friche Belle de Mai, Marseille 2013). Depuis 2012, il développe un travail de création vidéo et mapping sur la sculpture antique (La nuit des enfers, 2012, La Vénus d’Arles, 2013, Le monde de Neptune, 2014 – Musée Arles antique).

Metteur en scène, il conçoit des spectacles multimédia avec des équipes internationales (Hamlet Machine, Amsterdam, Marseille, Rome, 2003/2004) (Demetra, Naples, Gibellina, Morgantina, Prague, 2012) ou réalise la création vidéo et la scénographie d’image pour des collaborations artistiques (avec Hubert Colas, metteur en scène, Judith Bartolani, plasticienne, Jean-Charles Gil et Giovanna Velardi chorégraphes, Kasper Toeplitz et Laurent Perrier musiciens).

Scénographe, il développe le concept de la « scénographie électronique » au croisement de l’exigence d’un projet artistique, de l’innovation technologique et de la muséographie : (« Mémorial de la Marseillaise » Marseille 2011) et dans le cadre de Marseille (Lieu-Mémoire du Musée Regards de Provence, Marseille 2013) (Le train lumière, Eden Cinéma, La Ciotat 2014), exposition (Les Aventures extraordinaires des monuments historiques, Musée d’Histoire de Marseille, 2013-2014) (Porcus, récit légendaire de Corse), Cozzano, Corse, 2015).

Il dirige le studio FEARLESS , centre de création dans les arts électroniques et production de projets artistiques hors normes.