Formation

L’option art

L’objectif premier de la formation est de donner à l’étudiant une formation artistique et intellectuelle lui permettant de développer par la suite un parcours d’artiste.

L’option est un espace d’ouverture et de compréhension de l’art de notre temps,
faisant se rencontrer apprentissages techniques et approches théoriques, qui croisent et enrichissent les explorations artistiques de l’étudiant.
Ces formes transversales des pratiques construisent des attitudes qui se veulent inventives, s’écartant de modèles à suivre et de visions normatives. La philosophie, l’histoire de l’art, les pratiques d’analyse critique offrent tout au long du cursus des perspectives capables d’étayer des intuitions, des actes artistiques, et permettant de replacer le travail de l’étudiant au cœur de la création contemporaine. La formation se veut généraliste, tous les champs des arts plastiques et visuels étant enseignés.

Depuis 2013-2014, au sein de l’option art, un parcours spécifique, appelé pratiques numériques est proposé aux étudiants d’année 2. Au début de l’année 2, les étudiants de l’option art peuvent donc faire le choix de s’inscrire dans ce parcours mené par un groupe de professeurs de manière interdisciplinaire.

Le parcours pratiques numériques

En préfiguration de la création de la plateforme numérique LoAD, l’ESADMM a ouvert au sein de l’option art, un parcours pratiques numériques qui réunit des disciplines actuellement enseignées dans l’école, mais dont les enjeux ont été redéfinis (image fixe et dans l’espace, son, la question du film), ainsi que des domaines jusqu’à présent peu développés (animation, arts numériques, arts génératifs, arts interactifs, transmedias…).

Le parcours vise à répondre aux recherches d’étudiants centrées sur des questionnements propres aux pratiques numériques dans l’art. Il se situe de manière ouverte, interdisciplinaire, au-delà du seul champ des « arts numériques ».
Les enseignements sont portés par des professeurs de l’école mais aussi par des artistes intervenants, de manière à ouvrir l’éventail des expérimentations : son, animation, arts numériques et génératifs, contre-culture numérique, peinture et imagerie, cinéma et vidéo…
Une série de conférences et séminaires propose une réflexion plus approfondie sur la manière dont les pratiques numériques artistiques font vaciller les hiérarchies établies de l’art.

Le parcours existe en année 2 avec des enseignements spécialisés et des bilans autonomes, menés par son équipe enseignante.  Pour les étudiants des années 3, 4 et 5 art qui souhaitent bénéficier de cet enseignement, le parcours pourra être choisi en lieu et place d’un studio en année 3 et d’un ARC en années 4 et 5.