Diplômés

Voir tous

La machine à blabla, 2009
  • Art

  • 2009

Paul Baquié

L’œuvre de Paul Baquié entend révéler l’absurdité de la réalité en torturant ses mécanismes. Installé à Marseille, il crée des machines-objets, vivantes et autonomes, insolentes, développant une poétique « sauce piquante ». Ses travaux existent en tant qu’éléments perturbateurs, et s’ils véhiculent un humour à la fois sadique et acide, ils peuvent provoquer de la gène et nous plonger dans une situation angoissante. La Machine à blabla constitue ainsi une critique des discours démagogiques et pompeux qui font du langage une enveloppe, certes, finement orné, mais désespérément vide. Répétant inlassablement cette onomatopée, elle est métaphore d’une société médiatique où le langage se dissout dans le spectaculaire, au détriment de sa fonction critique.

[ Anthoni Dominguez ]

(Texte extrait du catalogue des diplômés de 2009)