Diplômés

Voir tous

  • Design

  • 2015

LES MARSIENS (VINCE MUSY & LIVIA RIPAMONTI)

On a passé chacun les premières années à « chercher un design »
Puis aux alentours de la 4e année, on s’est associés dans ces études. Travailler à deux, un projet commun, un diplôme commun. Travailler à deux va de pair selon nous avec l’idée de travailler avec et pour les autres. L’origine de ce qui est aujourd’hui notre jeune collectif. Les Marsiens.
Les débuts seront difficiles, mais Pete nous y a préparés. On s’organise et on travaille à faire grandir le projet créatif : expositions, appels à projets, échanger avec les « collègues », démarcher, développer notre réseau… Pete c’est un ancien étudiant designer urbain de Montréal qui nous a accompagnés sur un an pour nous aider à gagner le temps qu’il a perdu à construire son collectif.
On a défini l’espace urbain comme le lieu idéal où pratiquer notre design, ancré dans la réalité.
Une mise en oeuvre que l’on veut temporaire, organique, jamais pérenne, la ville évoluant trop vite pour que l’on puisse la planifier.
L’espace urbain offre la meilleure réflexion à notre travail, à travers les rapports aux citadins, ceux qui donneront vie à nos projets, utiliseront notre mobilier, évolueront dans nos installations, habiteront nos espaces…
C’est pour-avec-à travers eux qu’on travaille.
On peut dialoguer, passer un temps avec eux, les questionner, échanger nos expériences et nos idées, modifier nos projets en fonction, les enrichir, donner/recevoir.
L’espace public est le théâtre de tous les gestes, toutes les histoires, toutes les rencontres. On conviendra qu’il est plus efficace de travailler pour des espaces que l’on pratique nous-même.
D’où notre choix de travailler pour Marseille, à Marseille. Marseille se vit, se parcourt, se parle, se sent.
À Marseille, rien ne peut se faire et pourtant tout peut s’imaginer.
Les Marsiens.