Diplômés

Voir tous

(In)détrônable, 2013 Carton ondulé, tourillons en bois, corde, 300 x 200 x 7 cm
  • Design

  • 2013

Cécile Coudreau

S’inspirant volontairement de formes archétypales, les objets que je réalise prennent tout leur sens lorsqu’on les regarde dans le détail. Ce sont des objets manifestes, critiques vis-à-vis de certains sujets de société actuels.

Esthétique de la mort

Dotée d’une silhouette commune, cette lampe est toutefois pourvue d’un abat-jour peu ordinaire, réalisé en papier tue-mouche. J’ai voulu esthétiser cette matière plutôt répugnante, en l’agençant de manière à créer un motif de base. Au fur et à mesure, les insectes piégés viennent filtrer la lumière et créent à leur tour et bien malgré eux, une toute autre ambiance. Volontairement de taille humaine, cette lampe place l’utilisateur dans une position d’observation frontale, visant à établir le temps d’un instant, une confrontation entre différentes échelles de vie.

(In)détrônable

Ce trône est l’objet par excellence, qui souligne l’omnipotence de l’Homme notamment au regard des autres espèces. Destiné à être placé dans un zoo, il peut accueillir un visiteur et devenir ainsi un point d’observation privilégié sur les animaux, mais aussi pour les animaux. En effet, au même titre qu’eux, l’observateur est ainsi mis en scène devant un décor improbable.

J’ai également choisi de révéler l’envers du décor qui me paraît, en l’occurrence, aussi important que la face de présentation. Grâce à un dispositif mécanique de pliage (principe du pop-up), le trône peut complètement s’aplanir et laisser place à une surface de déambulation : un nivellement qui évoque et suggère pour moi de manière symbolique l’éradication du spécisme, celui d’un Homme suffisant et persuadé de sa toute puissance.

(Texte extrait du catalogue des diplômés de 2013)