Agenda

Voir tous

  • Projection

  • Workshop

  • Vidéodrome 2

Autour de la Partition au Vidéodrome

10.05.17
5/10/17 20:30

© ANABASE Le jour du retour / F.Reymond

 

La forme d’une ville

La pratique de la dérive nous permettra de forcer l’inspiration et le respect de la page blanche.
Nos déplacements prendront la forme d’un scénario. Chaque arrêt, chaque lieu sera  l’occasion d’écrire une nouvelle scène…

Lecture projection de l’écrivain F.Reymond avec les étudiants de l’ESADMM.
Cette soirée viendra clôturer le workshop proposé par l’arc Partition.

Videodrome 2, l’ESADMM, (l’Ecole Supérieure d’Art et de Design Marseille-Méditerranée), ses étudiants, ses professeurs, proposent un rendez-vous appelé à devenir régulier en 2017, pour visiter et interroger le concept de partition, à partir entre autres des travaux des étudiants. Ce projet est mené par Christophe Berdaguer, Brice Matthieussent, et Jean-Baptiste Sauvage, professeurs à l’ESADMM, dans le cadre d’un ARC,  Atelier de Recherche et de Création, unité d’enseignement commune aux options design et art, qui sont proposées de manière transversale à tous les étudiants d’années 4 et 5.

« Une partition n’est pas une œuvre mais sa définition. Elle invente des systèmes de notation, des formes de dictionnaire. La partition est la partie invariable d’une œuvre. Elle ouvre sur les variations de son interprétation. Une œuvre à partition a besoin de l’intervention et des compétences des autres, elle n’existe que dans sa transmission, c’est une trace laissée en avant. Une partition est une œuvre qui se déclare dépendante de sa réalisation par d’autres, un objet en 2 dimensions qui se déclare dépendant de la 3e, un système de signes qui change de médium lors de son interprétation, une écriture qui change de lieu lors de sa lecture. Les œuvres à partition ont la passion du réel mais comme les héros de l’amour courtois elles l’étreignent de loin. Une partition se reproduit à l’infini avant d’être finie, elle est pré-pubère et néoténique », écrit Fabrice Reymond, intervenant associé à ce projet en 2016 et 2017.