Bienvenue à l’Institut national supérieur d’enseignement artistique Marseille-Méditerranée -INSEAMM. Il regroupe depuis mars 2020, les Beaux-Arts de Marseille et le Conservatoire Pierre Barbizet. Pour continuer directement sur le site du conservatoire cliquez ici (site en construction).

Actualités

Voir toutes

L’atelier Espaces[&]Publics à la Villa Gaby avec Jacques Rougerie pour fêter les lauréat·e·s de Mini Maousse 8, concours de la Cité de l’architecture & du design

le Radiolaire, Alban Magd, Mathieu Gourbeyre et Elisabeth Verrat, 2021. Beaux-Arts de Marseille © Elisabeth Verrat

Télécharger le dossier de presse

Cette année, des étudiant·e·s des Beaux-Arts de Marseille ont participé au concours Mini Maousse 8 organisé par la Cité de l’architecture & du design. Les réponses à ce concours ont été réalisées lors du workshop « d’une rive à l’autre », organisé par l’atelier Espaces[&]Publics, qui a eu lieu en novembre 2020, et qui a donné lieu à une exposition virtuelle. Espaces[&]Publics est un atelier de projet en design aux Beaux-Arts de Marseille qui se préoccupe de questions d’espaces, publics, urbains, partagés, collectifs, muséaux. Comme tout atelier de design, il met les usages humains de ces espaces et les pratiques sociales au premier plan de ses préoccupations.

Espaces[&]Publics encourage ses étudiantes et étudiants à se projeter dans le monde professionnel en les accompagnant pour définir progressivement un positionnement singulier et engagé. Il les aide aussi à définir leurs propres projections pour un avenir en construction ambitieux.

Espaces[&]Publics est dirigé par Dominik Barbier, artiste et scénographe, Jérôme Duval, digital designer, Frédéric Frédout, designer, responsable de l’atelier et Ronan Kerdreux, designer. Max Armengaud, artiste, est un professeur associé de l’atelier. Tous ont une activité professionnelle qui légitime leur parole d’enseignants.

Espaces[&]Publics pose quelques hypothèses pédagogiques spécifiques au titre desquelles on peut noter une imbrication forte entre pratique d’atelier, apprentissages et apports historiques et théoriques, une interaction entre le monde académique de l’enseignement et les acteurs de la vie urbaine, une attention au rapport espace / image (virtuelle ou immersive), des relations structurées entre étudiant·e·s d’années différentes ou jeunes diplômé·e·s, sous la forme de groupes de travail, tutorat, direction de projets, une autonomie encadrée des étudiant·e·s y compris dans l’organisation de leur enseignement.

Espaces[&]Publics pense que notre monde est loin d’être parfait mais qu’il faut, sans naïveté, participer à son élaboration pour mieux le faire évoluer dans le sens de la considération envers l’autre, de l’engagement citoyen, de l’économie de ressources, de sa durabilité. Le design peut contribuer à l’améliorer sans prétendre pour autant à une puissance autre que celle liée à la production de formes et d’espaces partagés à partir d’usages analysés, parfois prospectifs.

_____________________

 La Cité de l’architecture & du design a dévoilé le 17 mars 2021 les lauréat·e·s du concours national de microarchitecture Mini Maousse 8 sur le thème L’Aquabane, une microarchitecture flottante entre deux rives. Six projets ont été retenus avec une mention spéciale pour plus de 342 participations (écoles d’architectures, de design d’art de paysages ou d’ingénieur·e·s). Parmi les 6 lauréat·e·s, 2 projets d’étudiant·e·s des Beaux-Arts de Marseille en option design.

Cet été ils rejoindront l’atelier de fabrication de maquettes à grande échelle.

 

Bravo à nos étudiant·e·s et aux cinq autres projets lauréats !

Le 20 mai a eu lieu à la Villa Gaby :
> l’exposition collective L’Aquabane des lauréat·e·s et projets des étudiant·e·s des Beaux-Arts de Marseille du concours de micro-architecture sur l’eau, Mini Maousse
> une rencontre avec Jacques Rougerie, architecte et océanographe

Jacques Rougerie et les étudiant·e·s et professeur·e·s de l’option Design © Cécile Braneyre

 

Captation de la rencontre avec Jacques Rougerie © Vincent Pajot

Jacques Rougerie est architecte-océanographe et membre de l’Institut de France.
Lors de cette rencontre introduite par Frédéric Frédout, professeur de design aux Beaux-Arts de Marseille, il a présenté la Fondation Jacques Rougerie, des activités et projets sur l’habitat marin et spatial, l’usage du biomimétisme pour générer des formes, les enjeux actuels autour du climat, de la planète, et de l’exploration et la transmission de valeurs engagées auprès des générations futures.

 

Rencontre avec Jacques Rougerie, architecte et océanographe, introduite par Frédéric Frédout, professeur en Design © Cécile Braneyre
Présentation de l’atelier Espaces[&]Publics, lors de l’exposition L’Aquabane à la Villa Gaby © Vincent Pajot
En parallèle à la présentation des projets des lauréat·e·s, la Villa Gaby expose les projets du workshop « d’une rive à l’autre », organisé par l’atelier Espaces[&]Publics en novembre 2020, et qui a donné lieu à une exposition virtuelle, une étape préparatoire au concours Mini Maousse. Espaces[&]Publics est un atelier de projet en design aux Beaux-Arts de Marseille qui se préoccupe de questions d’espaces, publics, urbains, partagés, collectifs, muséaux. Comme tout atelier de design, il met les usages humains de ces espaces et les pratiques sociales au premier plan de ses préoccupations. Espaces[&]Publics encourage ses étudiantes et étudiants à se projeter dans le monde professionnel en les accompagnant pour définir progressivement un positionnement singulier et engagé. Il les aide aussi à définir leurs propres projections pour un avenir en construction ambitieux. Espaces[&]Publics est dirigé par Dominik Barbier, artiste et scénographe, Jérôme Duval, digital designer, Frédéric Frédout, designer, responsable de l’atelier et Ronan Kerdreux, designer. Max Armengaud, artiste, est un professeur associé de l’atelier.

Vues de l’exposition L’Aquabane à la Villa Gaby et rencontres entre LES ÉTUDIANT·E·S, LES PROFESSEUR·E·S DE L’OPTION DESIGN et des invité·e·s professionnel·le·s © Cécile Braneyre

Exposition L’Aquabane & Rencontre avec Jacques Rougerie à la Villa Gaby

> Pour voir les projets : https://www.citedelarchitecture.fr/fr/minimaousse/article/mini-maousse-8-laquabane

Découvrez la préparation du projet “Radiolaire” par Mathieu Gourbeyre, Alban Magd et Elisabeth Verrat en vidéo :

 


Maquette du projet « le Radiolaire » pendant l’exposition L’Aquabane à la Villa Gaby © Cécile Braneyre

Mention spéciale
Aylan par Coraline Viguier et Khaled Ahmane

© Cécile Braneyre

Coup de cœur du jury
« 3W » (WAIT for the WATER WAKE) par Elodie Adorson

Mini Maousse est un concours qui invite une jeune génération d’étudiant·e·s en Architecture, Art, Design, Paysage et Ingénieur à s’engager dans un processus de recherche-action. 

L’objectif est de concevoir une petite architecture qui doit faire le maximum ! Prouver par l’exemple que la petite échelle peut se décliner en architecture à travers de multiples projets et objets rivalisant d’inventivité et de poésie. A chaque cession, un thème est proposé : cette année, le thème de Mini Maousse 8 est L’Aquabane, une microarchitecture entre deux rives.

Le réchauffement climatique et ses incidences est extrêmement alarmant : montées des eaux, pénuries en eau potable, disparitions inquiétantes de la faune et de la flore. Nous sommes témoins d’un véritable écocide. Il devient impératif dans ce contexte mondial d’alerter et surtout de trouver des solutions.

 

Mini Maousse, c’est :

  • une plateforme de réflexion sur une thématique de société proposant un symposium réunissant chercheur·euse·s et acteur·rice·s du monde construit,
  • un concours d’idées avec un jury prestigieux et de nombreux·euses expert·e·s,
  • un laboratoire expérimental pour réaliser des prototypes à l’échelle 1 associé à une école d’ingénieur·e·s,
  • une valorisation exceptionnelle à travers une exposition à la Cité de l’architecture, un ouvrage et un site web.