Bienvenue à l’Institut national supérieur d’enseignement artistique Marseille-Méditerranée -INSEAMM. Il regroupe depuis mars 2020, les Beaux-Arts de Marseille et le Conservatoire Pierre Barbizet. Pour continuer directement sur le site du conservatoire cliquez ici (sites en construction).

Agenda

Voir tous

  • Conférence

  • Amphi de l'ESADMM

Martine Aballéa

11.03.20

CONFÉRENCE ANNULÉE 

Pour des raisons indépendantes de sa volonté, Martine Aballéa est contrainte d’annuler la conférence qu’elle devait donner aujourd’hui aux Beaux-Arts de Marseille. Nous verrons s’il est possible de la reporter à une date ultérieure.

 

Sur une proposition de Patrice Carré, Christophe Berdaguer, Jean-Claude Ruggirello, Saverio Lucariello, Frédérick du Chayla. 

Martine Aballéa développe depuis des années une œuvre qui lui est très spécifique, et dont la nature fictionnelle se rejoue dans un ensemble de réalisations qui prennent de multiples formes. Ce n’est pas un médium (au strict sens plastique du terme) qui anime la réflexion artistique de cette artiste, c’est un langage : il est chargé de songes au cœur desquels la subtilité poétique se déploie dans une large variété de supports et d’espaces qui jouent avec la nature commune de nos perceptions, au gré des déplacements dans les titres qui peuvent faire œuvre ainsi que son usage très particulier de la couleur comme une matière onirique, acide et acidulée, telles les étiquettes de ses boîtes de conserves ; Potage antiqueConcentré familialConfit végétalDélices des brumes ou Dans les herbiers : Fleur de tristesse N17, le ton est donné.

 

Son action, par le retrait ou l’absence d’éléments, se rejoue aussi dans les espaces qu’elle fabrique pour ses expositions, comme Hôtel passager, en 1999 au Musée d’art moderne de la ville de Paris. L’ensemble du travail photographique et graphique comme les vues colorées d’espaces d’appartements, la colorisation d’images, la solarisation parfois, les dessins numériques filaires en couleur et les images de grandes dimensions forment un monde qui nous transporte dans une sorte d’envers de la science. Celui de rêves étranges, de rideaux qui modifient la vue sur l’extérieur et qui nous font basculer avec force dans une réalité décalée.
Beaux-Arts de Marseille 
amphithéâtre
mercredi 11 mars, 12h30
Conférence ouverte au public