Bienvenue à l’Institut national supérieur d’enseignement artistique Marseille-Méditerranée – INSEAMM. Il regroupe depuis mars 2020, les Beaux-Arts de Marseille et le Conservatoire Pierre Barbizet. Pour continuer directement sur le site du conservatoire cliquez ici (site en construction).

Agenda

Voir tous

  • Séminaire

Évaluer les retards et leurs motifs, un problème de direction – Les milieux associés – Séminaire de recherche

03.02.23

Séance 4 : vendredi 3 février 2023 – 14h (Turbulence) 

Évaluer les retards et leurs motifs, un problème de direction

Pierre-Laurent Cassière (Beaux-Arts de Marseille) &  Sandrine Ozerov  (LESA)

La localisation des sources sonores est une des fonctions perceptives de l’audition.  Si les variations d’intensité entre les signaux perçus par chaque oreille d’un individu jouent un rôle évident dans sa perception de l’espace, des écarts temporels bien plus fins — de l’ordre du millième de seconde — contribuent également à la compréhension de son environnement sonore. Comment fonctionnent ces différences temporelles dans l’audition humaine ? Quel rapport à l’espace physique et sonore induisent-elles ?  D’autres exemples existent-ils dans le monde animal ? Quels usages technologiques, artistiques et médiatiques en découlent ?

En s’appuyant sur une approche didactique, sensorielle et plastique, cette conférence performée sera ponctuée de projections sonores illustrant certaines notions psychoacoustiques et autres phénomènes liés à ces écarts inframinces.

Animée par Pierre-Laurent Cassière (Beaux-Arts de Marseille) &  Sandrine Ozerov (LESA), Évaluer les retards et leurs motifs, un problème de direction est la 4e séance du séminaire de recherche Les milieux associés.

____________________________________

Co-organisé par les Beaux-Arts de Marseille – INSEAMM et le Laboratoire d’Études en Sciences des Arts (LESA) de Aix-Marseille Université (AMU), ce séminaire mobilise des binômes de praticien·ne·s et théoricien·ne·s issu·e·s de l’école des Beaux-Arts et des secteurs artistiques (arts plastiques, cinéma, musique) de AMU. Il comprend six rencontres annuelles, réparties équitablement entre les deux semestres. 

Les « milieux associés » (Gilbert Simondon) sont par essence des mi-lieux relationnels : des espaces-médiums. Ils constituent un point de départ, formel et thématique, permettant d’explorer dans les pratiques artistiques différents lieux de rencontre et de circulation entre le biologique, le technique et le social.

Le premier volet du séminaire (2022-2023) portera plus particulièrement sur des processus de fabrication articulant biologique et technique (images vivantes, biomorphisme), sur des espaces de perceptions et de représentations (cartographie, psychoacoustique), sur des mobilités impliquant conjointement les corps, les objets et les images. Mettant en évidence l’hétérogénéité temporelle de ces « nouvelles écologies », une programmation artistique élaborée par Maxime Guitton (Beaux-Arts de Marseille) complète ce séminaire.

Une proposition de Lia Giraud (artiste et docteure en arts visuels SACRe, PEA en photographie aux Beaux-Arts de Marseille) et Marie Rebecchi (Maîtresse de conférences en esthétique du cinéma à Aix-Marseille Université, membre du LESA).

Légende image : Athanasius Kircher, Phonurgia Nova, 1673

Adresse : Campus Saint-Charles, Bâtiment Turbulence 3, place Victor Hugo 13003 Marseille

sur inscription : www.billetweb.fr/pro/turbulence