Formation

SonArt

Son Art a débuté au sein de l’ESADMM il y 3 ans, initié par le studio Son, au départ en partenariat avec l’Université d’Aix-Marseille via le LESA (Laboratoire d’études en sciences des arts) pour valider un appel national à projet de type ANR (Agence Nationale de Recherche).

L’initiative de ce projet faisait suite à une sollicitation de Sylvie Coëllier professeur au LESA (Laboratoire d’études en sciences des arts) à L’Université d’Aix-Marseille. Il consistait au départ à réfléchir sur la question des œuvres sonores qui traversent le champ des arts plastiques. L’objectif de cette recherche était de produire un archivage numérique consultable largement.

En ce qui concerne plus spécifiquement la contribution de l’ESADMM, les étudiants inscrits à l’atelier Son sont invités à découvrir ce type d’œuvres avec l’objectif de présenter une sélection de pièces dans une exposition articulée avec les buts de la recherche. Prise de connaissance, recherche et recensement qui peuvent s’inscrire dans un vaste territoire ; les relations du son, à la musique, aux arts plastiques, dans les collections publiques françaises. C’est-à-dire des œuvres collectionnées par les Frac, le Fnac, et certains musées. Cette recherche a donné lieu à la mise en œuvre d’un séminaire s’appuyant sur la visite des collections ; d’abord virtuellement puis physiquement pour deux d’entre elles, et enfin à la présentation d’un choix d’œuvres exposées à la galerie MAD (galerie de l’ESADMM) en mai 2013.

Ce travail de recensement et d’inventaire a permis au groupe, au-delà de la question qui nous intéressait, de commencer à mieux comprendre ce qu’est une collection publique, et quels peuvent en être les enjeux, sachant que le pan particulier que nous avons voulu traiter était adossé à un document argumentaire pour un projet de recherche ANR.

Il s’est agit avec des étudiants, de réactiver et de présenter des œuvres sonores, ou manifestant un rapport au sonore, choisies dans les collections publiques, comme une première maquette pour d’autres projets à venir qui élaborent à chaque fois le contexte d’une exposition avec des partis pris.

L’exposition s’est déroulée en mai/juin 2013 à la galerie de l’Esadmm (galerie MAD), sous le titre : « À hauteur d’oreille ».

« À hauteur d’oreille » s’est appuyé sur 2 collections publiques en région, celle du FRAC PACA et celle du FRAC Languedoc-Roussillon, et des pièces produites par les étudiants du séminaire. Cette exposition a présenté comme artiste central Rolf Julius, et des œuvres d’Etienne Bossut, Lars Fredrikson, Nina Childress, Denis Savary, Emmanuel Lagarrigue, Fabien Giraud et Raphäel Siboni. Cette première étape de projet se clôture par l’édition d’un catalogue. Il s’agit là des débuts d’une initiation à la recherche en art avec des étudiants. Comme une forme active de pratique des œuvres par la théorie, la physique et l’espace.

Son Art se poursuit au sein du studio son avec une équipe renouvelée, pour élaborer d’autres formes et d’autres thématiques tout en continuant à explorer les collections publiques.

L’équipe

Alexandre Castant
Essayiste, critique d’art, professeur d’esthétique et d’histoire des arts contemporains à l’École nationale supérieure d’art de Bourges. Il a publié notamment : Planètes sonores – radiophonie, arts, cinéma (Monografik, 2007 & 2010).

Sylvie Coëllier
Professeur en histoire de l’art contemporain au Département Arts d’Aix-Marseille Université. Elle est membre du Laboratoire d’Etudes en Sciences des Arts et est responsable de la collection « Histoire, théorie et pratique des arts » aux Presses Universitaires de Provence. Elle a récemment co-dirigé avec Jacques Amblard, musicologue, L’art des années 2000. Quelles émergences ?, PUP, 2012.

Patrice Carré
Artiste et professeur à l’ESADMM. Son travail se développe sous des formes diversifiées. Du dessin, des images à la sculpture et aux installations ainsi que des commandes publiques. Certains travaux utilisent le son, la musique pour « prolonger » la perception.

Cécile Marie-Castanet
Critique d’art et commissaire d’exposition, professeur de philosophie et d’esthétique à l’ESADMM. Docteur en philosophie, elle intervient aussi à L’université de Lorraine dans le Master « Arts de l’exposition et Scénographies ». Ses travaux de recherche s’intéressent à ce que Bernard Lamarche-Vadel nommait la « bande-son de l’art contemporain », à savoir la critique d’art. La typologie des discours, la question du dispositif et de sa mise en scène sont notamment amorcés à partir de l’œuvre de Martin Barré et de celle de Bernard Lamarche-Vadel.

Nathalie Singer
Professeur à la Bauhaus Universität à Weimar au département de radio expérimentale. Elle a étudié la musicologie, la communication et la psychologie à l’ université à Berlin et à Paris.
En 1995 elle a complété son master à Berlin en musique contemporaine et en art sonore. Elle a étudié la composition électroacoustique au GRM avec Beatriz Ferreyra. Depuis 1995 elle a travaillé comme auteur, directrice et productrice pour des stations de radio allemandes et françaises; Radio Berlin Brandenburg, Bayerischer Rundfunk, Deutschlandradio Kultur, l’Ouest Deutscher Rundfunk. À Radio France comme compositeur de dramatique et pour le cinéma. Elle est l’auteur d’ouvrages scientifiques sur l’art de la radio et du son.

Margueni Zelfani
PhD en informatique spécialisation ingénierie des connaissances, expert en gestion des médias numériques et conduite de projets R&D. Il est l’animateur du groupe de travail Art&Son du Laboratoire d’Etude en Sciences des Arts d’Aix-Marseille Université.