Bienvenue à l’Institut national supérieur d’enseignement artistique Marseille-Méditerranée -INSEAMM. Il regroupe depuis mars 2020, les Beaux-Arts de Marseille et le Conservatoire Pierre Barbizet. Pour continuer directement sur le site du conservatoire cliquez ici (site en construction).

Formation

Atelier ou CPI de l’option DESIGN

Espaces [&] Publics

Atelier ou CPI de l’option DESIGN

Enseignants·e·s

Max Armengaud, Dominik Barbier, Jérôme Duval, Frédéric Frédout, Ronan Kerdreux.

Contenu

Espaces [&] Publics a pour cible les espaces qui sont issus du collectif, du social, du politique, de la culture ou de l’économie (par opposition à l’espace intime, privé, domestique). Son terrain d’application favori se situe dans les musées mais pas seulement.

Pour cette année 2019-20 le CPI s’intéressera particulièrement aux thématiques des « espaces verts, agriculture urbaine, formes végétales, évolutions climatiques dans la ville… » développées étroitement dans le cadre du Muséum d’histoire naturelle.

Espaces [&] Publics proposera 6 situations / contextes / approches / lieux / exercices / moments d’expérimentation différents :

  1. « La ville et ses usages » : collaboration avec l’Agence d’Urbanisme de l’Agglomération Marseillaise et le studio Lentigo à partir de thèmes précisés en début d’année.

  2. Projet et workshop « cultivons-nous », un musée, une oeuvre, un quartier et un espace cultivé. Questionner et formaliser un objet, une installation, un aménagement spatial ou un événement autour des rapports entre la culture, les publics, les oeuvres, le musée et son lien avec le quartier, la ville et le citoyen. Cette question est articulée autour de la plantation, du lieu du jardinage, du végétal dans l’urbain, de l’usage du vert pour initier de nouveaux liens sociaux, culturels et humains. Questionner et formaliser un objet, une installation, un aménagement spatial ou un événement autour des rapports entre la culture, les publics, les oeuvres, le musée et son lien avec le quartier, la ville et le citoyen. Cette question est articulée autour de la plantation, du lieu du jardinage, du végétal dans l’urbain, de l’usage du vert pour initier de nouveaux liens sociaux, culturels et humains.

  3. « Scéno-Muséo » : sensibilités actuelles, dans la scénographie et la muséographie. Conception et réalisation de dispositifs de création et de scénographie. Collaboration avec des musées (interventions dans le cadre de la nuit des musées et expositions temporaires des projets d’étudiants).

  4. « Antimapping » : réflexion et pratique sur la création vidéo et la mise en scène des images dans l’espace, centrées sur l’image projetée, avec pour objectif la recherche et le développement d’une écriture multimédia à l’échelle de la Cité.

  5. Workshop avec Philippe Costard « Biomorphisme » : concevoir du mobilier urbain à partir des formes de la nature. Partir des formes de la nature pour étudier, concevoir, imaginer des formes économiques, recyclables, optimum pour l’espace urbain. Une manière plus fine et cultivée de faire entrer la nature dans la ville. Utiliser les ressources au maximum en optimisant la conception de formes innovantes, ultra légères, intelligentes et souples.

  6. Espaces virtuels : création de formes et d’espaces virtuels à destination des écrans. L’espace étant envisagé ici comme une expérience proposée au public, expérience immatérielle conçue en 2D, 3D ou réalité virtuelle.

Méthode

Travail en atelier et sur site. Chaque séance se pose comme un moment “d’agence” avec travail collectif, solo ou en parallèle dans une unité de temps et d’espace. Les séances de travail seront articulées autour de “capsules

méthodologiques”, de rencontres avec des intervenants et de moments de restitution de travaux par les étudiants.

Sorties en ville, parcours urbain et rencontres de professionnels alimenteront les travaux.

Utilisations des outils graphiques / texte / image. Sensibilisation à la production et à l’analyse d’objets imprimés pour l’analyse, la projection et le rendu de projet. Progressivité par l’échelle : les étudiants d’années 2 et 3 sont

réunis pour travailler ensemble mais la progressivité des enseignements entre les deux années se situe au niveau du

choix des échelles de projets qui induisent des complexités, des contextes, des analyses et des projets différents.

Objectifs

Familiariser les étudiants avec les enjeux complexes des espaces urbains et publics (formes, planification, fonctionnement, contexte, identités humaines, expressions collectives, lieux partagés, signes du pouvoir, appropriations et nouvelles stratégies sociales).

Permettre aux étudiants de représenter, nommer, situer et analyser ces espaces tant sur le plan physique que conceptuel. Développer les outils traditionnels pour cette approche ainsi qu’un regard singulier propre à chaque étudiant.

Placer progressivement l’étudiant sur le terrain de l’action à travers la programmation, la création, la structuration d’un projet contextualisé et des expériences professionalisantes dans l’espace public.

Au final, imaginer les capacités d’interventions des designers parmi les professions concernées par les espaces publics et en examiner les spécificités sur le plan des outils et de la nature des projets.

Liste des articles en ligne qui résume chaque session de l’atelier :

Session 1 :

http://www.frederic-fredout-design.com/2019/10/l-atelier-espaces-et-publics-de-l-esadmm-au-museum-d-histoire-naturelle-de-marseille.html

Session 2 : http://www.frederic-fredout-design.com/2019/10/deuxieme-session-de-travail-pour-l-atelier-espaces-publics-de-l-esadmm.html

Session 3 : http://www.frederic-fredout-design.com/2019/12/nouvelle-session-de-travail-pour-l-atelier-espaces-publics-de-l-esadmm.html

Session de workshop : http://www.frederic-fredout-design.com/2019/11/frederic-fredout-et-ronan-kerdreux-en-workshop-pendant-une-semaine-avec-17-etudiants.html

(Ces articles hébergés pour l’instant sur mon site professionnel sont à reformater pour la page du CPI qui sera sur le site de l’école. Chaque session ajoute un article qui crée l’événement et rend l’atelier vivant….)